Aller au contenu

L'origine des chips de pomme de terre

17/04/2015

Produits liés

Un peu d’histoire

Les chips furent servis pour la première fois en 1853 par un cuisinier indien d'Amérique - George Crum - dans un hôtel à la mode de New York. Ce nouveau plat fut imaginé pour un certain Cornelius Vanderbilt, le magnat des chemins de fer - ce gastronome exigeait souvent des frites et celles-ci étaient trop épaisses à  son gpût. Après avoir essuyé plusieurs refus, le chef décida de donner une leçon à son client. Il décide alors de servir un plat dégoûtant au client un peu trop exigeant.  Il coupa alors les pommes de terre en tranches extrêmement fines puis les fait frire dans de l'huile bouillante jusqu'à ce qu'elles soient dorées et croustillantes et les bourre littéralement de sel. Il fait amener le plat en salle, que le client trouve…. délicieux. La plaisanterie de Crum se retourna en fait contre lui et les chips, comme on les appelle en France, connurent en fait un succès phénoménal. La chips était née.

George Crum décide alors d'en faire sa spécialité et de les inscrire sur sa carte. Toutefois, Georges Crum étant à la fois afro-américain et amérindien, il ne put en aucun cas déposer de brevet aux États-Unis pour cette invention.

Une deuxième hypothèse sur l’'origine des chips pourrait remonter à des recettes publiées dans des livres de cuisine paru en 1822, qui furent un succès de librairie en Angleterre et aux États-Unis, contenant une recette de « Potatoes fried in Slices or Shavings » (pommes de terre frites en tranches ou en copeaux), qui consiste à « éplucher de grosses pommes de terre, les couper en tranches d'environ un quart de pouce d'épaisseur, ou les couper en copeaux en rond, comme on le ferait pour peler un citron ; les sécher soigneusement dans un linge propre, et les faire frire dans du saindoux ou de la graisse de bœuf.

Mais c’est bien George Crum qui va faire de la chips une spécialité qui se répendra dans divers pays d’Europe et d’ailleurs.

D’où viennent les pommes de terre ?

La modeste pomme de terre (solanum tuberosum) a des ancêtres exotiques. Elle vient d'Amérique du Sud, du Pérou dont les habitants consommaient un tubercule appelé 'papas', il y a plus de 2 000 ans. À la fin du 18e siècle, la pomme de terre était connue et cultivée partout en Europe, en Espagne la patata, en Finlande la peruna, en Allemagne la Kartoffel, en France la pomme de terre, en Irlande la Murphy, en Italie la tartuffolo et aux Pays-Bas la aardappel. Mais la pomme de terre n'est devenue un produit de consommation courante partout qu'au début du 19e siècle.

Les chips arrivent en Europe

Ce mets devint assez populaire dans les années 1920, avec la naissance d'une demande nationale qui correspond à l'invention de la machine à chips, mise au point par Herman Lay, un vendeur ambulant du sud des États-Unis. Les chips sont d'abord vendues en tubes, mais cet emballage pose un problème important : les chips du fond sont trop salées et trop grasses. On utilise alors un sachet scellé.

Mais encore…

Actuellement les chips peuvent aussi être faites de légume (manioc, patate douce, betterave, etc.) ou de fruit (pomme, banane, durian...)

Laissez-nous un message